Détendez-vous ! Ce matériau d'étanchéité passe les tests de températures extrêmes avec brio

Il peut être difficile de trouver un matériau d'étanchéité capable de résister aux températures élevées des fluides des systèmes hydrauliques des appareils sans compromettre l'intégrité du joint. La plupart des matériaux d'étanchéité élastomériques durcissent, se dégradent et se compriment de plus en plus, ce qui entraîne des fuites et des défaillances des joints, tout particulièrement lorsque la température diminue. Il peut donc être difficile de répondre aux exigences relatives aux appareils modernes des normes Aerospace Specifications (AS) et Aerospace Material Specifications (AMS) de SAE, comme la norme AS5440 relative aux systèmes hydrauliques militaires, ou les nouvelles normes relatives aux matériaux, comme l'AMS7379.

Peser le pour et le contre

Pour choisir la meilleure matière de joint pour votre système hydraulique, il est nécessaire de bien comprendre les matériaux disponibles et l'impact de la température sur leur performance. Voici les matériaux à envisager :

Le caoutchouc nitrile (NBR) offre une excellente performance à basse température et présente une bonne résistance à l'abrasion, mais le nitrile traditionnel a tendance à vieillir, à durcir et à se comprimer lors d'une utilisation à plus de 116° C (240° F), ce qui peut causer des fuites à plus basse température. Cela comprend les matériaux qui répondent aux normes AMS-P-83461 et MIL-P-25732.

Le fluorosilicone (FVMQ), comme l'AMS-R-25988, peut typiquement résister aux très basses températures tout en assurant une certaine performance à température plus élevée (-62° C à +176° C/-80° F à +350° F). Cependant, ce matériau dispose de plusieurs inconvénients qui l'empêchent d'être utilisé pour remplacer les NBR et FKM, tout particulièrement pour les applications militaires exigeantes, dont une faible performance dynamique, avec une mauvaise résistance à la déchirure et à l'abrasion, une moindre force d'étanchéité et une compression plus élevée.

Les élastomères fluorocarbonés (FKM) offrent une excellente performance à haute température et une bonne compatibilité chimique. Malheureusement, les FKM traditionnels ne contrôlent pas bien les fuites sous -40° C (-40° F), c'est le cas des matériaux qui répondent aux normes AMS7276 et AMS7287. La nouvelle norme AMS7379 réduit la température minimale des FKM à -51° C (-60° F), mais cela ne répond toujours pas à l'exigence standard de -54° C (-65° F).

joint fusion 665 fkm

Pourquoi introduire une nouvelle norme FKM AMS

En raison des contraintes des élastomères existants, il était nécessaire de développer une nouvelle classe de FKM capables d'opérer à températures basses (-54° C / -65° F) et élevées (+204° F / +400° C), tout en offrant une bonne compatibilité chimique et une résistance à l'abrasion.

La nouvelle norme AMS7410 crée un matériau FKM offrant une véritable alternative aux NBR qui se dégradent à haute température lorsqu'une performance ultérieure à basse température est essentielle jusqu'à -54° C (-65° F).

Le matériau FusionFKM 665 répond et dépasse la norme AMS7379, ainsi que la nouvelle norme AMS7410. Sa large plage de températures (-57° C à 232° C / -70° F à 450° F) lui permet d'assurer une excellente performance à basse température tout en empêchant les fuites. La matière se comprime très peu, offre une large compatibilité chimique et une bonne résistance à l'abrasion, ce qui est donc mieux que les solutions NBR, FKM et FVMQ existantes. Le matériau a été rigoureusement testé et éprouvé à -54° C (-65° F) et à plus basse température.

La matière Fusion FKM 665 (AMS7410) permet aux nouveaux programmes d'appareils militaires d'atteindre un meilleur niveau de performance et aux programmes existants d'améliorer leurs compétences.

 

VOUS AIMEREZ LIRE AUSSI