Comment choisir le matériau d'étanchéité approprié pour votre application de fond de puits ?

Rien de plus facile que d'acheter des joints d'étanchéité. Mais trouver le joint d'étanchéité dont le matériau est adapté aux conditions particulièrement exigeantes de votre application de fond de puits peut s'avérer incroyablement difficile. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte, notamment : la capacité de température, la compatibilité chimique avec le milieu d'application et les considérations spéciales comme la décompression rapide des gaz (DGR) ou la résistance à la vapeur. Si vous vous trompez sur un seul d'entre eux, vous risquez de compromettre l'intégrité de votre joint d'étanchéité. Et ce n'est pas tout. Vous devez trouver un équilibre entre les performances requises pour votre application sans augmenter inutilement le coût total de possession.

Les groupes de matériaux élastomériques largement utilisés vont du NBR, du HNBR et de l'EPDM pour les applications moins extrêmes, aux groupes tels que Fusion™ FKM, Xyfluor®, Fluoraz® FEPM et Chemraz® FFKM pour les besoins plus exigeants. La progression dans cette hiérarchie de matériaux permet généralement d'accroître la compatibilité chimique et la résistance à la température. Les composés des familles Fusion™ et Chemraz® en particulier offrent des composés spécialisés qui se concentrent sur des défis spécifiques tels que le RGD, la résistance à la vapeur ou les performances à basse température.

Grâce à une large gamme de matériaux, les ingénieurs d'application chevronnés de Greene Tweed prennent en compte tous les paramètres d'application fournis lorsqu'ils recommandent le matériau et la géométrie de joint d'étanchéité les plus adaptés aux besoins de l'application. Une diligence accrue lors de la sélection des matériaux contribuera à garantir le bon fonctionnement des équipements dans les environnements de service les plus difficiles. Voici quelques exemples conçus pour illustrer la manière dont la vaste gamme de produits Greene Tweed peut être utilisée afin de choisir le bon matériau pour une application donnée.

 

 

Exemple 1 - Supposons que les températures de service de votre application descendent fréquemment jusqu'à 0 °C (32 °F) et que l'élastomère sélectionné doit être capable de résister à des pressions allant jusqu'à 30 000 psi pour fonctionner correctement. Et vos essais antérieurs montrent que le RGD pose problème. Le Chemraz® 678 serait le matériau de choix dans ce cas, car sa faible température de transition vitreuse lui permet d'être extrêmement performant à des pressions élevées par rapport à d'autres composés basse température. De plus, la certification ISO23936-2 dont bénéficie le Chemraz® 678 garantit les meilleures performances dans des conditions où l'on peut s'attendre à du RGD.

Exemple 2 - Si votre application nécessite un composé qui résiste à la vapeur, fonctionne avec une concentration d'au moins 20 % de H2S en service et peut fonctionner jusqu'à 177 °C (350 °F), vous choisirez certainement le Fluoraz® 799. Il offre une excellente résistance à la vapeur et des capacités de température adaptées à l'application, et vous n'aurez peut-être pas besoin d'aller plus loin dans la gamme Greene Tweed en choisissant un composé Chemraz®.

Exemple 3 - Dans ce service de vanne de fond de puits, les températures peuvent atteindre 232 °C (450 °F), et le composé de joint d'étanchéité doit être résistant aux hydrocarbures et aux fluides de forage. De plus, en raison de la libération de pression qui conditionne l'actionnement de la vanne, la résistance au RGD est également requise. Le Fusion® 938 offre une résistance au RGD certifiée selon la norme ISO 23936 et peut atteindre la température de service requise.


VOUS AIMEREZ LIRE AUSSI